Secondaire

Tenues vestimentaires à partir de la rentrée de septembre 2018

  • Les tenues vestimentaires et règles de comportement dans l’établissement

La circulaire n°2000-106 du 11 juillet 2000 précise dans son § 2 – 2 portant sur la sécurité que les élèves ne doivent pas porter des « tenues incompatibles avec certains enseignements susceptibles de mettre en cause la sécurité des personnes ou les règles d’hygiène ou encore d’entraîner des troubles de fonctionnement dans l’établissement ». Pour des raisons de sécurité, une blouse de coton est exigée lors les séances de travaux pratiques pour les lycéens.
  • Tenue et comportement des élèves 

L’hygiène corporelle comme la tenue vestimentaire décente sont des règles de vie en société. Toute tenue qui pourrait être considérée comme indécente, provocante ou inadaptée dans un lieu d’étude et de travail est proscrite. Seront donc exigés :
Pour TOUS :
  • Le haut 

Un tee-shirt, un polo ou une chemise. Quel que soit le fournisseur, ces effets ne devront présenter aucune inscription inappropriée. Aucun autre type de haut ne sera admis.
Un vêtement plus « chaud » sera autorisé en classe, pour atténuer les effets de certaines climatisations.
  • Le Bas 

Pantalon toile, jean qui tient à la taille, coupe classique sans déchirure, bermuda toile au genou
Les ceintures seront classiques sans incrustations
Pour les jeunes filles : Les mini jupes sont proscrites et les jupes et robes ne seront acceptées que si elles sont au niveau du genou.
Le port du short est interdit, hors tenue de sport
  •  Les Chaussures

Chaussures qui tiennent aux pieds.
Sont exclues – toutes chaussures de type Tongue (quelle qu’en soit la matière) les chaussures à talons hauts
Casquette, béret ou autres couvre-chefs doivent être enlevés en classe, pendant tous les cours (excepté ponctuellement en EPS), et d’une manière générale dans tous les locaux fermés à usage pédagogique et administratif, quelle que soit leur nature. Le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse ou politique est interdit.
Lorsqu’un élève méconnaît cette interdiction, le chef d’établissement organise un dialogue avec cet élève et ses parents avant l’engagement de toute procédure disciplinaire. Il appartient à chaque adulte de l’établissement de faire respecter toutes ces dispositions.
les parents doivent avoir le souci de veiller au choix des tenues vestimentaires de leurs enfants.
Plus généralement, les élèves doivent s’approprier les règles de civilité nécessaires à une cohabitation sereine dans l’espace public