Ambassadeurs en herbe

Des nouvelles de nos « Ambassadeurs en herbe » à Accra !

L’équipe « Ambassadeurs en Herbe » du LFL est bien arrivée au Ghana où elle a été chaleureusement accueillie par le Lycée Français Jacques Prévert d’Accra. Ugo, Tassadit, Théo, Bétina et Ahmès avec Mme Manigat ont retrouvé 50 autres jeunes et leurs profs accompagnateurs venus de 11 établissements différents d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale.
Mme Manigat nous a transmis, ainsi qu’aux familles, de nombreux témoignages tout au long de cette première journée pour nous permettre de participer de loin à la sélection régionale africaine de ce concours d’éloquence consacré aux Arts.
En voici une restitution. Thanks so much, Teacher Manigat !

Lundi soir, dans l’hôtel où l’équipe a pris ses quartiers, la soirée a été studieuse, consacrée aux derniers réglages, échanges au sein de l’équipe et entrainements. Mardi matin, un bus a convoyé les 55 jeunes vers le LFA pour une journée intense, riche en émotions et en belles rencontres. L’organisation parfaite, la synergie et l’entente au rendez-vous, les consignes claires ont rassuré tout le monde. Le tirage au sort s’est révélé favorable puisqu’il a permis à notre équipe d’assister le matin à deux joutes, avant de se présenter juste après le repas.

Ils ont ainsi pu prendre du recul, s’ajuster en observant leurs camarades et le déroulement des premières joutes.
Ils ont eu une (courte) heure de préparation pour plancher ensemble sur la question « L’art sert-il à améliorer notre quotidien ? », coachés par Mme Manigat, mais aussi par la maman d’Ugo, Sitso Curtarello, qui a fait le voyage. L’équipe a ainsi eu la chance de pouvoir compter sur une seconde présence rassurante et constructive. Ils ont su en profiter pour se préparer individuellement, mais aussi pour s’organiser et se répartir entre orateurs arguments et exemples afin d’éviter de se répéter ou d’oublier des points essentiels.

Ugo (CM2 Billie Holiday) a pris en charge de rappeler que l’Art peut proposer un point de vue sur le monde, une opinion tranchée, voire être porteur d’une critique, en s’appuyant sur des artistes comme Billie Holiday, Jacques Prévert ou Michelangelo.

Théo (3e1) a de son côté apporté d’autres exemples très pertinents sur le rôle d’éveil des consciences de l’Art, en nuançant et assurant une transition pour rappeler que l’Art peut aussi n’avoir aucune visée utilitariste sinon celle d’embellir notre quotidien. Il a abondamment cité les artistes du patrimoine national que nous avions croisés : le Monument de l’Indépendance de Paul Ahyi, le rock de Jimi Hope… Il a aussi salué l’immense Miriam Makeba !

Ahmès (2e2), enfin, a insisté sur l’omniprésence de l’Art dans notre quotidien en illustrant son propos de nombreux exemples culturels africains. Il s’est ainsi attardé sur le pagne comme vecteur esthétique d’une identité forte et fière. Les t-shirts portés par l’équipe du LFL ont avantageusement imagé sa prestation. (Même si d’autres équipes avaient elles aussi fait le choix d’un distingo visuel, les créations du designer Momo Kankua réalisés pour, et avec !, nos « Ambassadeurs », ont été, à en croire Mme Manigat, du plus bel effet, suscitant un véritable coup de cœur du public…)

Tassadit (4e1), elle, s’est montrée très à l’aise dans son rôle d’animatrice lors du débat qui s’en est suivi. Et Bétina, pour conclure, a fait la démonstration de sa maîtrise d’un anglais très honorable (dixit Teacher Manigat, c’est tout dire !) dans sa restitution des échanges.

Il a bien sûr fallu gérer le stress, faire face aux imprévus, tenir bon jusqu’au bout, ne pas se faire déstabiliser par les prestations des concurrents – l’équipe du Lycée Français St-Exupéry de Ouagadougou.

Mme Manigat nous a confié être très fière de toute la petite équipe des grands orateurs du LFL, bien beaux et bien fiers dans leurs t-shirts en pagne de porter haut les couleurs du LFL !

Le soir, pour détendre tout le monde et poursuivre les échanges sur un autre registre, les élèves ont assisté à un repas suivi d’un karaoké au Lycée Français.

Mercredi matin, les trois équipes restantes s’affronteront dans une dernière joute éliminatoire. Notre équipe sera dans le public, sans aucun doute impatiente comme (nous) tous d’entendre la proclamation à la mi-journée des finalistes de l’ultime étape de la sélection régionale.

Quinze jeunes gens retenus sur les 55 reprendront les micros et monteront sur la scène, cette fois de l’Alliance Française d’Accra devant un parterre « prestigieux ». A l’issue de cette joute finale, le jury déterminera les cinq élèves qui représenteront la Zone Afrique de l’Ouest et Centrale à Paris, les 2, 3 et 4 mai prochains…

Un spectacle de Slam clôturera ces deux journées exceptionnelles, consacrées aux Arts et à l’éloquence bien sûr, mais aussi aux rencontres et aux échanges entre jeunes venus représenter à Accra les Lycées Français de Dakar à Kinshasa en passant par Niamey, Bamako, Libreville, Douala, Lagos, Abidjan, Ouagadougou… et Lomé !

Quels que soient les résultats demain, Mme Manigat nous assure que l’objectif est déjà atteint : la communauté du LFL peut être légitimement fière de ses « Ambassadeurs en Herbe » à l’aune du plaisir qu’ils ont partagé entre eux, avec leurs camarades et avec leurs accompagnatrices !

Encore merci à Mesdames Manigat et Curtarello ! Et bravo à Ugo, Théo, Ahmès, Tassadit et Bétina pour leurs admirables performances et pour avoir su rendre honneur aux artistes rencontrés lors de nos nombreuses séances d’entraînement !
À demain pour la suite !

  Sonia Rochette et Béatrice Manigat